Tag Archives: Boussu

Atelier LoLiGrUB samedi 17 janvier : Montez d’un niveau avec Sweethome3D

Sweethome3DNotre premier atelier mensuel de 2015 aura lieu ce samedi 17 janvier !

Chacun d’entre nous, pour lui-même ou ses proches, est amené un jour à projeter des travaux de rénovation ou de construction.

Très vite, on cherche alors à visualiser différentes possibilités d’aménagements, à en discuter autour de soi et ensuite à communiquer avec des professionnels.

Sweethome3d (SH3D) répond à ces besoins ! Lors de l’atelier, vous apprendrez comment ce logiciel libre peut vous aider au tracé d’un plan en 2 dimensions et aboutir facilement à sa visualisation en 3D, en images et même en vidéo.

Bien entendu, l’atelier traitera comme toujours les aides, questions et réponses pour des installations et configurations de GNU/Linux et de logiciels libres.

Comme d’habitude, l’atelier débutera à 15h dans les locaux du CAJ-MIR. L’adresse : 8 rue Bonaventure à 7300 Boussu.

Venez nombreux. Bonne ambiance assurée !

Jeudis du Libre le 15 janvier à Mons – DocBook: rédigez comme un pro !

Philippe WambekeCe jeudi 15 janvier 2015 à 19h se déroulera la 35ème séance montoise des Jeudis du Libre de Belgique.

Le sujet de cette séance :
DocBook: rédigez comme un pro !
Thématique : Documentation
Public : Tout public
L’animateur conférencier : Philippe Wambeke (LoLiGrUB)
Lieu de cette séance : Université de Mons, Campus Plaine de Nimy, avenue Maistriau, Grands Amphithéâtres, Auditoire Curie (cf. ce plan sur le site de l’UMONS, ou la carte OSM).

La participation sera gratuite et ne nécessitera que votre inscription nominative, de préférence préalable, ou à l’entrée de la séance. Merci d’indiquer votre intention en vous inscrivant via la page http://jeudisdulibre.fikket.com/. La séance sera suivie d’un verre de l’amitié.

Les Jeudis du Libre à Mons bénéficient aussi du soutien de nos partenaires : CETIC, Normation, OpenSides, MeaWeb, NextLab, Phonoid et Creative Monkeys.

Si vous êtes intéressé(e) par ce cycle mensuel, n’hésitez pas à consulter l’agenda et à vous inscrire sur la liste de diffusion afin de recevoir systématiquement les annonces.

Pour rappel, les Jeudis du Libre se veulent des espaces d’échanges autour de thématiques des Logiciels Libres. Les rencontres montoises se déroulent chaque troisième jeudi du mois, et sont organisées dans des locaux et en collaboration avec des Hautes Écoles et Facultés Universitaires montoises impliquées dans les formations d’informaticiens (UMONS, HEH et Condorcet), et avec le concours de l’A.S.B.L. LoLiGrUB, active dans la promotion des logiciels libres.

Description : Tout le monde a déjà dû écrire un document au moins une fois dans sa vie: travail de fin d’études, mémoires, recueil de cuisine, biographie, documentation technique ou fonctionnelle, … La rédaction de documentation est souvent synonyme de tâche répétitive, ingrate et chronophage, où on se perd très rapidement dans des détails qui n’ont rien à voir avec le contenu du document, comme la mise en forme par exemple. Dès lors, on se prend à rêver d’une solution libre qui permettrait de rédiger facilement sans se préoccuper de la mise en forme. Qui permettrait de changer de support en 1 clic, le tout en garantissant la pérennité du document. Et bien grâce à DocBook, ce rêve est devenu réalité !

Lors de cette conférence, les différents points suivants seront abordés :

  • (Dé-)Montrer par quelques exemples toute l’absurdité des outils “wysiwyg”
  • Parler brièvement des solutions LaTex et markdow
  • Présenter DocBook : son origine et sa gouvernance, un exemple simple, les outils en jeux, les formats de sortie, les balises classiques (chapitre, section, paragraphe, tableau, exemple, liste (non) ordonnée, …), la personnalisation et le paramétrage.
  • En faire une démonstration via un document utilisé en milieu professionnel

En résumé, DocBook est un langage de balisage xml pour décrire la structure d’un document sur base sémantique. Aucun élément de mise en forme n’existe, le document peut être généré dans différents formats (html, pdf,…) et toujours avec une mise en page impeccable adaptée au support.

Read more »

Nos voeux pour 2015

Le Conseil d’Administration de l’ASBL LoLiGrUB vous présente ses meilleurs voeux de bonheur et santé pour l’année 2015.

Voeux 2015 LoLiGrUB

Voilà bientôt dix années que notre association promeut les logiciels libres !
En y regardant de près, cette promotion n’est pas vaine et a encore de l’avenir devant elle.

Évidemment cela ne se fait pas sans la participation de nos membres réguliers, par leur  présence mensuelle ou occasionnelle à nos ateliers et autres activités, et aussi leur contribution financière. Ce soutien nous réconforte toujours.

Pour 2015, LoLiGrUB démarre déjà fort avec un nouveau serveur et cette nouvelle année apportera certainement aussi de nouveaux horizons à notre association.

Si vous nous découvrez et souhaitez participer à nos activités, vous pouvez le faire via le web en suivant ce site, notre forum ou notre wiki, ou en nous rejoignant lors de nos ateliers du troisième samedi du mois, ou encore lors des conférences des Jeudis du Libre que nous co-organisons. Dans tous les cas, nous serons très honorés de votre participation.

Bons voeux à tous les utilisateurs et développeurs de logiciels libres, ainsi qu’à ceux qui consacrent une grande partie de leur temps libre pour la promotion du libre !

Le Conseil d’administration de l’ASBL LoLiGrUB

Le Noël de LoLiGrUB : un nouveau serveur !

(edit) Notre serveur actuel étant parfois un peu surchargé, car limité en cpu et mémoire vive, notre ASBL va profiter a profité de cette période traditionnellement calme pour migrer vers un serveur plus performant !

Par conséquent, les posts, commentaires, inscriptions,… des 4 prochains jours sont déconseillés, car ils pourraient bien ne pas être pris en compte lors du transfert ! Autant le savoir…

Ce nouveau serveur semble réinstallé correctement. Si cependant vous rencontrez un problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir.

Bon Noël à tous !

Bonne fin d’année !

Atelier LoLiGrUB ce samedi 20 décembre : OpenStreetMap – back to basics

Notre prochain atelier aura lieu samedi 20 décembre 2014 !

Logo OpenStreetMapNous reviendrons sur le projet OpenStreetMap, un sujet déjà abordé lors d’ateliers précédents. Nous résumerons les principes généraux de cette base de données géolocalisées mondiale sous licence libre, et montrerons comment il est possible de l’utiliser efficacement sur PC ou sur mobile ou tablette. Pour ceux qui souhaitent y contribuer utilement, différents modes d’édition de POIs (points of interest) seront présentés. Quelques applications récentes utilisant les données d’OSM seront également montrées.

Bien entendu, l’atelier traitera comme toujours les aides, questions et réponses pour des installations et configurations de GNU/Linux et de logiciels libres.

Comme d’habitude, l’atelier débutera à 15h dans les locaux du CAJ-MIR. L’adresse : 8 rue Bonaventure à 7300 Boussu.

Venez nombreux. Bonne ambiance assurée !

Nouvelles du projet Debian – 1er décembre 2014

Logo DebianL’édition française du seizième numéro de l’année des « Nouvelles du projet Debian », la lettre d’information de la communauté Debian, vient d’être diffusée.  Voici les sujets traités dans cette édition :

Jeudis du Libre le 18 décembre à Mons : L’open hardware dans l’électronique (et au delà…)

Logo open hardwareCe jeudi 18 décembre 2014 à 19h se déroulera la 34ème séance montoise des Jeudis du Libre de Belgique.

Le sujet de cette séance : L’open hardware dans l’électronique (et au delà…)

Thématique : open hardware

Public : Tout public|entreprises|étudiants

L’animateur conférencier : Robert Viseur est Docteur en Sciences Appliquées, Assistant dans le service d’Économie et de Management de l’Innovation à la Faculté Polytechnique de l’Université de Mons (UMONS) et Ingénieur de recherche Expert au Centre d’Excellence en Technologie de l’Information et de la Communication (CETIC) à Charleroi. Ses domaines d’expertise sont le management de l’Innovation, le logiciel libre et les technologies d’indexation (moteurs de recherche).

Lieu de cette séance : Université de Mons, Faculté Polytechnique, Site Houdain, Rue de Houdain, 9, auditoire 12 (cf. ce plan sur le site de l’UMONS, ou la carte OSM). Entrée par la porte principale, au fond de la cour d’honneur. Suivre le fléchage à partir de là.

La participation sera gratuite et ne nécessitera que votre inscription nominative, de préférence préalable, ou à l’entrée de la séance. Merci d’indiquer votre intention en vous inscrivant via la page http://jeudisdulibre.fikket.com/. La séance sera suivie d’un verre de l’amitié (le tout sera terminé au plus tard à 22h).

Les Jeudis du Libre à Mons bénéficient aussi du soutien de nos partenaires : CETIC, Normation, OpenSides, MeaWeb, NextLab, Phonoid et Creative Monkeys.

Si vous êtes intéressé(e) par ce cycle mensuel, n’hésitez pas à consulter l’agenda et à vous inscrire sur la liste de diffusion afin de recevoir systématiquement les annonces.

Pour rappel, les Jeudis du Libre se veulent des espaces d’échanges autour de thématiques des Logiciels Libres. Les rencontres montoises se déroulent chaque troisième jeudi du mois, et sont organisées dans des locaux et en collaboration avec des Hautes Écoles et Facultés Universitaires montoises impliquées dans les formations d’informaticiens (UMONS, HEH et Condorcet), et avec le concours de l’A.S.B.L. LoLiGrUB, active dans la promotion des logiciels libres.

Description : Depuis les années quatre-vingt, l’open source se développe dans le domaine logiciel avec des succès répétés et illustrés par des communautés populaires comme Linux, Mozilla ou Apache. Les pratiques open source en matière de licences, de modèles d’affaires et de méthodes de développement ont progressivement essaimé vers d’autres domaines que le logiciel, donnant naissance à l’open data, l’open content, l’open hardware ou encore l’open cloud. Les succès récents, dans le domaine de l’électronique, de familles de produits comme Arduino ou Elphel, démontrent que la révolution qui s’est opérée dans le domaine logiciel s’apprête aujourd’hui à se produire dans le celui du matériel. L’exposé proposera dès lors de faire le point sur les types de projets et les projets actuellement actifs dans le domaine de l’open hardware (OpenCollector, OpenCores, Arduino, BeagleBoard, NanoNote,…). Il inclura une présentation des moyens de protection généralement utilisés (Creative Commons, GPL, LGPL,…) ainsi que des entreprises actuellement actives dans ce secteur en développement (Arduino, Gaisler, Elphel,…). En pratique, si l’open hardware est surtout connu pour ses applications dans le domaine électronique, il englobe également des objets de la vie quotidienne et concerne petit à petit des biens inattendus comme les automobiles. Le secteur automobile voit ainsi les pratiques de co-création se développer depuis quelques années, avec des initiatives telles que le concours de design Peugeot ou la plate-forme participative dédiée à la Fiat Mio. Les pratiques open source s’y développent également, avec des sociétés ou projets comme OSVehicule, Local Motors ou Wikispeed, mêlant création de “Commons”, utilisation de technologies open hardware, exploitation d’outils de fabrication numérique, mise en œuvre de méthodologies Agile et adoption d’architectures modulaires. Cette présentation fera également le point sur ces tendances émergentes et tentera d’en dresser les perspectives.

Read more »

Participez à l’Heure de Code de la Computer Science Education Week, du 8 au 14 décembre

La semaine de l’enseignement de l’informatique (Computer Science Education Week) se déroulera du 8 au 14 décembre à travers le monde. Elle se focalisera particulièrement sur un événement : l’Heure de code (Hour of code), une heure consacrée à l’apprentissage de la programmation !

L’année passée, en une semaine, 15 millions d’étudiants (dans 170 pays) ont participé à cette “Heure de code”. Plus de filles se sont essayées à la programmation que durant les 70 dernières années (plus de 10 millions en 2013) !  500.000.000 de lignes de code ont été écrites (par comparaison, Windows représente 50 millions de lignes)

Avant la fin de l’année, les organisateurs visent la participation de 100 millions d’étudiants du monde entier à l’Heure de code !

Comment participer ?

  • En vivant vous-même cette Heure de Code, via le site http://hourofcode.com/us/fr, où vous accéderez à des tutoriels de grande qualité et dans votre langue
  • En faisant la promotion de l’événement Hour of Code autour de vous. Différents supports de promotion sont disponibles ici
  • En organisant votre propre Heure de Code. Oui, c’est possible et accessible, comme le montre cette vidéo !
    • Pour préparer pas à pas votre « Heure de Code », suivez ce guide ! Au bout de 20 étapes, l’élève reçoit son diplôme
    • Pour concourir pour les prix, c’est ici que les écoles, les groupes peuvent s’inscrire : http://hourofcode.com/us/fr/prizes
  • En organisant un événement autour de l’Heure de Code. Pour choisir la date, les orateurs…tous les conseils sont ici

Hour of Code Belgium

À Mons et dans les environs, des personnes sont prêtes à vous aider, vous montrer et expliquer les outils. Si vous êtes friand de l’utilisation des réseaux sociaux, vous pouvez “liker” la page Facebook “Hour of Code Belgium”.

Plus d’infos et contacts via la page hourofcode.be !

Et après ?

Il est tout à fait possible d’organiser cette heure de code à d’autres moments, la semaine du 8 au 14 décembre a pour but de faire le buzz mais l’outil de sensibilisation et l’objectif sont permanents.

Un investissement qui n’est pas vain ! En effet, si vous vous êtes pris au jeu, des outils développés pour les enseignants ou animateurs vous permettront de réaliser des projets dans des classes ou groupe, avec suivis individualisés.

Références :

 

 

Atelier LoLiGrUB ce samedi 15 novembre : la jungle du codage/décodage des vidéos, distinguer le libre et le non libre

Video playerNotre prochain atelier aura lieu samedi 15 novembre 2014 !

Nous discuterons de logiciels pour regarder et gérer ses videos et des nombreux codecs et formats qui sont utilisés pour les diffuser. Nous verrons lesquels sont véritablement sous licences libres et ce qui les distinguent d’autres, simplement gratuits mais non libres, sujets à brevets, et parfois associés à des composants logiciels propriétaires.

Bien entendu, l’atelier traitera comme toujours les aides, questions et réponses pour des installations et configurations de GNU/Linux et de logiciels libres

Comme d’habitude, l’atelier débutera à 15h dans les locaux du CAJ-MIR. L’adresse : 8 rue Bonaventure à 7300 Boussu.

Venez nombreux. Bonne ambiance assurée !

Acheter un PC portable sans OS: retour d’expérience

Résumé

En tant que libriste, il m’est très pénible de devoir payer une licence pour un OS que je refuse d’utiliser. Alors que pour un PC de bureau, il est relativement facile de ne pas payer de licence (en assemblant soi-même l’ordinateur par exemple), pour un PC portable, c’est nettement moins évident.
Mais il me fallait un nouveau PC portable et il était juste inconcevable de payer ma dîme à Microsoft (ou pire, Apple !).

C’est là qu’a commencé ma quête pour un PC portable, fin, puissant, silencieux et sans OS. Le chemin fut long, et j’avoue parfois avoir été découragé, mais au final j’ai obtenu ce que je cherchais !

Le cahier des charges

La première exigence étant bien entendu que le PC soit livré sans système d’exploitation propriétaire.

Pour le reste, voici la liste des exigences, sans ordre particulier de préférence.

Aspect extérieur

Je le voulais fin, pas trop grand mais surtout léger et silencieux. (et “design” si possible). Donc, 14 à 15 pouces maximum sans pavé numérique (je ne passe pas ma vie dans les tableurs ;-)).

Configuration générale

En fonctions des tâches à effectuer, parfois exigeantes (retouche photo, virtualisation, développement, …), j’ai estimé qu’il me fallait:

  • 8 GB de RAM
  • Un disque dur SSD de 250 Go
  • Un CPU de type core i5 ou i7
  • Un écran en 1920 x 1080
  • Pas de carte graphique nVidia ou AMD. Je ne suis pas un joueur (surtout sur un portable), ces cartes ne me servent donc à rien (à part diminuer l’autonomie  de la batterie).

Divers

J’ai appelé cette section “Divers”, mais les points qui s’y trouvent sont tout aussi important que les autres.

  • Un clavier belge (pour nos amis Français qui nous lisent, sachez que la disposition des touches spéciales comme $ \ @ # etc sont différentes)
  • Le clavier doit disposer de vraies touches pageUp, pageDown, Home et End (c’est-à-dire pas obtenues via la touche Fn)
  • Une touche Insert !
  • Un vrai connecteur réseau RJ-45 (pas envie de trimbaler partout un adaptateur que je vais perdre).
  • Possibilité de changer les barrettes de mémoire si je me trouve à cours avec 8 GB
  • Idem pour le disque dur
  • Idem pour la batterie
  • Le matériel se devait d’être entièrement compatible avec GNU/Linux (ArchLinux pour être tout-à-fait précis :D).

Solutions envisagées

Je me suis d’abord tout naturellement tourné vers les grands constructeurs: Asus, Lenovo, HP et Dell. Aucun n’a apporté de réponse satisfaisante, mais voici les détails de ce qu’il a manqué à chacun.

Dell

J’avais eu vent du PC “pour développeurs” pré-installé avec Ubuntu, mais il n’est plus disponible à la vente.
Depuis, aucun PC de Dell vendu en Belgique n’est disponible avec un OS autre que windows.

HP, Lenovo et Asus

Pas moyen non plus d’obtenir le moindre modèle sans OS propriétaire chez ces constructeurs. Je sais qu’il existe une jurisprudence en France avec Lenovo pour vente liée, mais elle n’est probablement pas valable en Belgique et je n’avais pas envie de m’embarquer dans une bataille juridique pour une licence windows (je perds déjà assez de temps comme ça avec cet os…).

Je dois quand même avouer que le modèle Carbon X1 de Lenovo me tentait bien, mais il avait plusieurs défauts rédhibitoires: mémoire soudée à la carte mère, pas de touche Insert et prix prohibitif.

LDLC

Le marchand LDLC (ldlc.be ou .fr) propose des PC portables sans système d’exploitation, mais je n’ai pas trouvé mon bonheur dans les modèles proposés, assez peu nombreux au final.

Le graal

Et finalement, j’ai trouvé ce que je cherchais, un peu par hasard d’ailleurs. Le fabricant en question s’appelle Clevo (clevo.fr) et propose une gamme assez large de PC qu’il est possible de configurer à son goût.

J’ai porté mon choix sur la gamme Clevo W540SU 14′ HD4600.

Cette gamme est entièrement personalisable, j’ai donc pu me configurer ce que je voulais.

Au niveau du système d’exploitation, j’avais le choix entre:

  • windows 7
  • windows 8
  • Ubuntu 64 bits
  • rien

Les deux premières options sont payantes (prix de la licences), les deux autres sont gratuites.

Même si je savais que j’allais installer ArchLinux, j’ai néanmoins choisi Ubuntu, histoire qu’il fonctionne immédiatement dès réception.

Alors bon, il n’est probablement pas aussi “design” que le Carbon X1, mais il est tout-à-fait présentable. D’ailleurs le site clevo.fr présente de nombreuses photos et des vidéos de présentation.

Et puis je voulais encourager les constructeurs qui proposent autre chose que windows comme OS.

J’ai donc commandé mon PC portable chez Clevo.

Coup de chance, la livraison en Europe était gratuite ce jour là. Coup de malchance, je ne sais pour quelle raison, mon paiement par carte de crédit a été refusé. Le temps de s’en rendre compte, de leur envoyer un mail et de payer par virement, plusieurs jours se sont écoulés… Mais la livraison est restée malgré tout gratuite !

Autre bon point pour le service clientèle: ils ne disposaient plus de clavier belges en stock et ne savaient pas quand ils allaient être livrés. Et bien j’ai été averti personnellement par téléphone par le technicien chargé du montage de ma commande !

Deux semaines plus tard, je reçois un mail m’indiquant que mon colis est parti. Deux jours plus tard, je reçois un mail m’indiquant que le colis sera livré entre 11:30 et 12:30. Je l’ai reçu à 12:00.

Conclusion

Clevo, c’est des PC portables sans OS à la carte, avec du choix et de la qualité, le tout à des prix abordables.

Ils livrent en Belgique, acceptent différents moyens de paiement (carte de crédit, virement, …) et, cerise sur le gâteau, le service clientèle est juste parfait.

Félicitations et merci à Clevo. Si vous avez besoin d’un PC sans OS, foncez, vous ne le regretterez pas !