Monthly Archives: February 2012

Accéder à des fichiers à distance de manière sécurisée (ssh, …)

SSH est un protocole pour accéder à distance à une machine de manière sécurisée. Il est disponible pour la plupart des distributions Linux, il suffit de l'installer pour que votre ordinateur devienne accessible à distance. Pour se connecter à un ordinateur à distance, il faut connaître l'adresse IP de la machine (visible dans les paramètres réseau). Il s'agit d'une série de 4 chiffres séparés par des points comme 138.48.24.94.

en lire plus

OpenData : Bruxelles montre l’exemple

Drapeau de la Ville de BruxellesAprès l’initiative belge fédérale (http://data.gov.be/fr) et celle de Gand en région flamande, voici que la ville de Bruxelles se met à l’OpenData !

L’OpenData a pour vocation de rendre disponible des informations publique brutes, avec la liberté d’utiliser, de réutiliser, de redistribuer plus ou moins librement les données originales. Les utilisations commerciales comme non-commerciales sont possibles.

Actuellement, à son début, les données mises à disposition sont des données de localisations de nombreux services utiles au public :

  • Bibliothèques francophones et néerlandophones
  • Toilettes et urinoirs publics
  • Parkings
  • Parkings pour personnes handicapées
  • Distributeurs bancaires
  • Installations sportives
  • Parcours BD

L’ensemble peut paraître assez réduit, mais réjouissons-nous de cet exemple de partage de données publiques. Le mouvement est lancé !

Références :

Nouvelles du projet Debian – 20 février 2012

Debian Gnu/LinuxL’édition française du quatrième numéro de l’année 2012 des « Nouvelles du Projet Debian », la lettre d’information de la communauté Debian, vient d’être diffusée. Les sujets suivants y sont traités :

 

Linux : des offres d’emploi près de chez nous !

Un vent favorable nous informe d’offres d’emploi :

Google is hiring Linux techs in Belgium

Google recherche, en ce moment, des « Datacenter Technicians » pour travailler dans son datacenter basé à Saint-Ghislain. Selon les courriers, vous êtes invités à postuler si vous êtes doué en :

  • Linux
  • Réseau
  • Hardware
  • Anglais

Vous trouverez tous les détails via la page http://www.google.be/jobs/engops/index.html ou à partir de http://jobs.google.Com

Retour sur la réunion du 24 février 2012

Voici un petit retour.

Sylvain nous a fait une présentation de WordPress (Un rapide tour d’horizon). Nous avons eu l’exemple d’une installation en local sur une machine et nous avons découvert les options de base de WordPress. Nous avons également découvert quelques extensions intéressantes pour WordPress.

Notre prochaine réunion aura lieu le vendredi 9 mars. Ce sera une réunion libre.

Par contre, le vendredi 23 mars, nous aurons une table ronde de discussion  à l’occasion de l’événement : « Libre en Fête »

A bientôt

Votez pour élire les thèmes des prochaines réunions !

Les thèmes des 3 prochaines réunions sont annoncés mais pour la suite, nous vous invitons à voter pour élire les thèmes des RMS.
Le vote est composé de deux sondages : l'un pour marquer votre intérêt, l'autre pour marquer si vous pouvez contribuer.

Date: 
Ma, 14/02/2012 - 12:00 - Me, 21/03/2012 - 23:59

Bureautique : LibreOffice 3.5 est disponible

Logo Libre0fficeSource : http://linuxfr.org/news/libreoffice-3-5-est-disponible

LibreOffice est une suite bureautique développée par la Document Foundation. Elle est issue d’un fork d’OpenOffice.org. Le rythme de sortie est d’une nouvelle version majeure tous les six mois et d’une version de correction de bugs tous les mois. La version 3.5 est sortie ce 14 février.

LibreOffice existe depuis septembre 2010 et depuis cette date le nombre de développeur n’a cessé d’augmenter. Aujourd’hui, on compte  environ 400 personnes qui ont participé au code, la plupart étant bénévoles.

Mis à part bon nombre de changements appréciables au cœur de la suite bureautique, nous pointerons ceux qui concernent les composants connus du public :

LibreOffice 3.5 informations

Writer (traitement de texte) :

  • Interface de gestion des en-têtes et pieds de page améliorée : modification et suppression rapide des en-têtes et pieds de page sans naviguer dans les styles de page ;
  • Visualisation immédiate de ce qui est modifié (nouvelles limites de la zone de texte) ;
  • La boîte de dialogue Outils > Statistiques devient non modale et se met à jour au fur et à mesure de la saisie ;
  • Diverses corrections de mise en page : amélioration de la gestion des taquets de tabulation et de la numérotation des pages lors de l’import de fichiers doc, docx et RTF ;
  • Indicateur de saut de page amélioré ;
  • Améliorations de la vérification grammaticale et des messages de sa fenêtre de dialogue ;
  • Les tables des matières contiennent désormais par défaut les hyperliens vers les pages concernées ;
  • Résolution du bogue de positionnement de l’impression des étiquettes ;
  • Affichage de la résolution des images bitmap en pixels par pouce (PPI : pixel/inch) en plus de la taille, dans Format – Image – onglet Rogner.

Calc (tableur) :

  • Il est maintenant possible de spécifier le nombre initial de feuilles pour les nouveaux documents ;
  • Prise en charge de 10.000 feuilles et performances améliorées pour un grand nombre d’opérations de feuilles (l’insertion de plusieurs feuilles devrait être bien plus rapide maintenant) ;
  • Prise en charge améliorée de l’échec des liens DDE et externes. Au lieu de transformer les formules dont les liens ne sont pas mis à jour en erreur, les valeurs précédentes sont conservées et il s’affiche un message d’erreur indiquant à l’utilisateur que la mise à jour des liens a échoué ;
  • Le lissage des lignes de diagramme a été mis à jour sur le standard ODF 1.2 ;
  • Les lignes fermées qui sont lissées en utilisant une « spline cubique » sont maintenant complètement rondes ;
  • Nouvelle barre de saisie multi-lignes ;
  • Nouvelles fonctions BITAND, BITOR, BITXOR BITRSHIFT et BITLSHIFT, ainsi que SEC, CSC, SECH et CSCH, selon les spécifications ODF 1.2 ;
  • Protéger une feuille est désormais accessible depuis l’onglet de la feuille.

Impress et Draw (logiciels de présentation et de dessin) :

  • Les arcs elliptiques sont désormais pris en charge ;
  • La gestion de la liste des animations personnalisées a été améliorée ;
  • Les palettes de couleurs peuvent être incluses dans le fichier ODF ;
  • L’assistant ne sera plus lancé par défaut au démarrage de Impress ;
  • Les formes ont été améliorées ainsi que la gestion de leur importation pour des fichiers pptx ;
  • L’import de pptx avec Smart Arts a été amélioré ;
  • Les diapositives cachées ne sont plus incluses lors d’un export PDF, sauf sur demande.

Références :

Le projet Education de GNU


Le projet GNU vient de relancer au niveau mondial la promotion des logiciels libres dans l’enseignement, à tous les niveaux d’éducation.

Ce nouvel effort est coordonné via le site http://www.gnu.org/education.

L’équipe nouvellement formée, le « GNU Education Team » est conduit par l’enseignante italienne Dora Scilipoti, convaincue des bienfaits de l’utilisation des logiciels libres. Des objectifs spécifiques ont été développés :

  • Présenter des exemples actuels d’institutions d’enseignement qui utilisent et promeuvent les logiciels libres;
  • Montrer des situations où les logiciels libres sont utilisés dans les établissements pour améliorer le processus d’apprentissage;
  • Publier des articles sur les divers aspects de l’usage des logiciels libres par les établissements d’enseignement;
  • Maintenir un dialogue avec les enseignants, étudiants et administratifs des écoles  pour écouter leurs difficultés et proposer un support;
  • Rester en contact avec d’autres groupes actifs dans la promotion des logiciels libres pour l’éducation.

GNU et la Free Software Foundation (FSF) expliquent que la philosophie même des logiciels libres sont un pré-requis pour tout environnement éducatif utilisant des ordinateurs :

Educational institutions of all levels should use and teach free software because it is the only software that allows them to accomplish their essential missions: to disseminate human knowledge and to prepare students to be good members of their community. The source code and the methods of free software are part of human knowledge. On the contrary, proprietary software is secret, restricted knowledge, which is the opposite of the mission of educational institutions. Free software supports education, proprietary software forbids education.

Traduction : Les établissements d’enseignement de tous niveaux devraient utiliser et enseigner les logiciels libres parce que ce sont les seuls logiciels qui leur permettent d’accomplir leurs missions essentielles : diffuser la connaissance humaine et préparer les élèves à être de bons membres de leur communauté. Le code source et les méthodes des logiciels libres font partie de la connaissance humaine. Au contraire, le logiciel propriétaire est secret, restreint la connaissance, ce qui est à l’opposé de la mission des établissements d’enseignement. Le logiciel libre supporte l’éducation, le logiciel propriétaire interdit l’éducation.

Dans un article à la page http://fsf.org/blogs/community/gnu-education-website-relaunch, Scilipoti donne un aperçu de la philosophie d’organisation du projet, des contributeurs actuels et des progrès à ce jour. De sa motivation de base expliquant son implication, elle déclare : « En tant que promoteur du logiciel libre et enseignante, j’ai toujours senti que le projet GNU devait aborder le sujet spécifiquement et en profondeur, car c’est au coeur du domaine de l’éducation qu’on trouve les principes éthiques et le terrain le plus fertile en faveur de la construction d’une société meilleure ».

Dans son article, Scilipoti met également en évidence quelques-unes des réussites des logiciels libres à travers le monde, en particulier du Kerala, en Inde, où le gouvernement a migré plus de 2600 de ses écoles publiques vers le logiciel libre.

Alors que l’équipe de l’Éducation a déjà compilé une collection de documents utiles, ils sont également à la recherche de contributeurs bénévoles supplémentaires. Les gens qui veulent aider, ou qui ont des informations sur des exemples instructifs de l’utilisation actuelle des logiciels libres dans les écoles, devraient le communiquer à l’adresse education@gnu.org.

« L’éducation est vraiment l’un des domaines les plus fondamentaux sur lequel nous avons besoin de nous concentrer pour atteindre un réel changement sociétal », a déclaré le directeur exécutif de la Free Software Foundation, John Sullivan. « Nous devons reconnaître et aider les écoles qui prennent le bon chemin, et aider ceux qui ne sont pas encore à même de comprendre pourquoi les cadeaux tels que Microsoft Office, iPad, et Kindle ne sont pas si fameux pour les classes. Nous sommes très reconnaissants à tous les membres de l’équipe de relever ce défi. J’espère que d’autres seront inspirés par leur travail et participeront à l’effort ».

L’équipe « Éducation » a également travaillé en étroite collaboration avec l’équipe de traduction du projet GNU pour rendre les nouveaux textes disponibles dans un maximum de langues. Les personnes intéressées à apporter leur aide à cette traduction du projet devraient consulter l’information à la page http://www.gnu.org/server/standards/README.translations.html.

N.D.L.R. : cet article est paru pour la première fois le 17 février 2012 ici :
http://w3.umons.ac.be/perso/Villers.Didier/blog/2012/02/17/le-projet-education-de-gnu/

 

VLC 2.0.0 « Twoflower » est disponible

Logo VLCLa version 2.0.0 de VLC est à présent disponible.

Ce lecteur multimédia est très prisé, avec 485 millions de téléchargements des versions 1.1.x !

Cela fait déjà quelque jour que le développeur Felix Kühne avait levé un coin du voile sur son blog. Cette version 2.0.0 constitue une mise à jour majeure de l’application :

  • décodage plus rapide en fonction du matériel (processeurs multi-core, GPU)
  • capable d’ouvrir encore plus de formats, dont certains professionnels, le HD et les codecs 10 bits
  • performances améliorées, sous-titres de meilleure qualité, nouveaux filtres vidéos
  • support de nombreux nouveaux dispositifs et des disques BluRay (expérimental)
  • interfaces Mac et Web complètement retravaillés
  • améliorations rendant VLC encore plus facile à utiliser
  • corrections de plusieurs centaines de bugs, avec plus de 7000 « commits » par 160 volontaires du projet

Références :

World Wide Web Conference www2012 à Lyon, du 16 au 20 avril

Dès les premières années du web il y a près de 20 ans, des « WWW conferences » ont été régulièrement organisées sour l’égide du International World Wide Web Conferences Steering Committee (IW3C2).

Ces conférences sont l’occasion de discussions et débats sur l’évolution du web, la standardisation des technologies qui lui sont associées, et l’impact culturel et sociétal de ces technologies.

WWW2012 banner

L’édition de 2012 se déroulera à Lyon, du  16 au 20 avril, et sera l’occasion d’aborder de nombreux sujets d’un point de vue scientifique ou technologique, dans des conférences, cours et ateliers. Quatre orateurs de renom seront présents :

  • Neelie Kroes, Vice Présidente de la Commission européenne et commissaire européenne en charge de la société numérique
  • Tim Berners-Lee, inventeur du World Wide Web
  • Bernard Stiegler, directeur de l’IRI (Innovation and Research Institute) au Centre Georges Pompidou Center et professeur d’Université (Université de technologie de Compiègne et Goldsmith College à Londre)
  • Chris Welty, chercheur au T.J. Watson Research Center d’IBM à New York