Monthly Archives: January 2012

ACTA: la nouvelle menace pour Internet

L’ACTA, un traité mondial, pourrait permettre à de grandes entreprises de censurer Internet. Négocié en secret par un petit nombre de pays riches et de puissantes entreprises, ce traité mettrait en place un organisme de l’ombre anti-contrefaçon permettant à des intérêts privés de surveiller tout ce que nous faisons en ligne. Il leur donnerait aussi la possibilité d’imposer des sanctions très sévères – allant jusqu’à des peines de prison – contre les personnes coupables selon eux de nuire à leur activité.

Logo de Avaaz.orgL’organisation non-gouvernementale Avaaz mène actuellement une campagne visant à récolter 1 500 000 signatures afin de persuader l’Union Européenne de ne pas ratifier l’ACTA. Son refus mettrait en échec cette attaque mondiale sur l’Internet libre. Voici le texte soumis à pétition :

 » Nous, citoyens du monde, vous appelons à défendre un Internet libre et ouvert et à refuser de ratifier l’Accord Commercial Anti-Contrefaçon (ACTA) qui l’anéantirait. Internet est un outil essentiel aux peuples du monde entier pour échanger des idées et promouvoir la démocratie. Nous vous exhortons à faire preuve d’un véritable leadership mondial et à protéger nos droits. « 

Si vous souhaitez soutenir cette pétition à l’échelle mondiale, il ne vous reste plus qu’à vous rendre sur la page http://www.avaaz.org/fr/eu_save_the_internet_fr/?fp ou la page http://www.avaaz.org/en/eu_save_the_internet/?fp (en anglais), et d’y indiquer votre nom, votre pays et votre email !

Sortie de ZorinOS 5.2 : pour migrer en douceur de Windows vers Linux

ZorinOSL’équipe de Zorin OS propose depuis quelques jours Zorin OS 5.2 Educational Lite, une version allégée de leur système d’exploitation conçue pour proposer une migration vers Linux aux utilisateurs de Windows utilisant des ordinateurs plutôt anciens et bas de gamme pour des applications éducatives. Cette version de Zorin OS Lite est basée sur Lubuntu 11.04 et utilise l’environnement de bureau LXDE. Elle comprend de nombreux programmes éducatifs pour tous les niveaux de l’enseignement.

Références :

Traduction en français du « FLOSS Manuals » sur OpenStreetMap

Logo OpenStreetMapLes traducteurs viennent de présenter ce 25 janvier le premier livre en français sur OpenStreetMap, disponible sous licence libre (Creative Commons BY-SA) : http://fr.flossmanuals.net/openstreetmap/

Cet ouvrage est la traduction du Floss Manual OpenStreetMap, livre écrit en anglais au mois d’octobre, également sur la plateforme Floss Manuals.

Le livre est disponible à la lecture en HTML, mais vous pouvez également le télécharger en PDF ou bien récupérer le fichier EPUB pour le consulter sur une liseuse. « Bienvenue sur OpenStreetMap » a certains chapitres qui peuvent servir de support de formation, et aidera sans doute à démocratiser OpenStreetMap grâce à la documentation claire et bien rédigée qu’il offre. Le livre couvre les sujets essentiels:

  • Qu’est ce que la cartographie collaborative, ce qu’est OpenStreetMap et pourquoi y contribuer
  • Comment contribuer, de la collecte sur le terrain avec ou sans GPS à l’édition des données, notamment avec Potlatch 2 et JOSM
  • Comment utiliser les données OpenStreetMap: partager des cartes, générant ses propres tuiles, emporter les données sur un GPS,…

La traduction collective s’est terminée dimanche 22 janvier, 3 jours avant la parution !

L’annonce crédite toutes les personnes qui ont aidé, d’une manière ou d’une autre, à traduire, relire ou illustrer le livre : Guillaume Allègre, Elisa de Castro Guerra, Emmanuel Dewaele, Fabien Giraud, Anne Goldenberg, Brice Mallet, Jean-Bernard Marcon, Vincent Privat.

Références :

Shutter : la capture d’écran évoluée

shutter picto
Shutter est un logiciel qui permet de capturer l’image de  votre écran entier, d’une fenêtre, d’une zone ou d’un site web. Ce logiciel vous offre un éditeur pour insérer des dessins, ajouter du texte , découper les bords de votre capture d’écran.

Shutter réalise des captures immédiates ou retardées.
Il n’est pas nécessaire avec Shutter  d’ouvrir un éditeur graphique pour dessiner sur la capture, car il incorpore son propre éditeur dont voici quelques possibilités :

  • ajout de texte, flèches, rectangles, ellipses

Chaque forme peut être retravaillée au niveau de la couleur, de la taille des caractères.

  • pixellisation de zones contenant des données privées
  • forme avec auto-incrémentation

lorsque vous écrivez un guide , vous pouvez être amené à ajouter des repères avec différents numéros : Shutter met en oeuvre un ensemble de formes auto-incrémentées

  • Sélection d’une région

Les clés USB bootables : comment les créer et quels usages ?

Créer une clé USB bootable

Attention, l'opération formate la clé !
Sauvegardez vos données au préalable.

Sous Ubuntu et autres distri connues, il existe un outil de création de clé USB comme usb-creator. Il faut disposer de l'image iso à graver au préalable.
usb-creator

en lire plus

Paris : Debian bug Squashing Party (Wheezy)

logo IRILLUne chasse aux bogues (Bug Squashing Party, ou BSP) est organisée prochainement dans les locaux d’IRILL (Research and Innovation on Free Software),  à Paris.

L’évènement aura lieu du vendredi 17 février jusqu’au dimanche 19.

Le but d’une BSP est de rassembler des contributeurs Debian pour corriger un maximum de bogues dans la distribution Debian. Des développeurs Debian seront présents pour aider à comprendre le fonctionnement du projet ainsi qu’aider à l’intégration des correctifs à Debian.

Pour des raisons d’organisation, l’inscription sur le Wiki Debian est obligatoire !

Plus d’informations:

 

FreeBSD 9.0, un Unix libre et indépendant de Linux !

Bsd daemonLinux est le fer de lance des systèmes d’exploitation libre. A ses côtés, il existe des alternatives, d’autres OS libres variantes de Unix, il s’agit de la famille caractérisées par les trois lettres BSD, pour Berkeley Software Distribution, l’acronyme du système Unix créé dans les années 70 à l’Université Berkeley de Californie. Au sein de cette famille certes discrète, FreeBSD, qualifié de « Géant Inconnu » (unknown giant), est considéré comme un OS complet et robuste, produit par une communauté dynamique.

La version 9.0 de ce système est disponible depuis le 12 janvier. Depuis, la nouvelle a été répercutée sur de nombreux sites. Côté francophone, elle a fait l’objet de deux articles remarqués que je vous invite à lire : le premier est un « post » longuement épinglé en première position sur le site de Linux.fr tandis que le second est paru dans le périodique généraliste de l’informatique, Le Monde de l’Informatique.

Je mentionnerai tout de même quelques caractéristiques importantes de cette nouvelle version majeure de FreeBSD :

  • un nouvel installeur
  • ZFS en version 28
  • le support USB 3.0
  • un système de contrôle des ressources hiérarchiques, permettant de limiter i.e. la mémoire, le temps CPU, par classe d’utilisateur,…
  • SSH haute performance
  • GNU grep remplacé par une implémentation propre, sous licence BSD
  • le choix entre deux environnements de travail : Gnome 2.32 et KDE 4.7

N.B. : les développeurs FreeBSD ont dédié la sortie de cette version 9.0 à la mémoire du regretté Dennis M. Ritchie, l’informaticien américain qui a créé le langage de programmation C et a été l’un des pères fondateurs du système d’exploitation UNIX. Dennis Ritchie est décédé en Octobre 2011.

Références :

Bruxelles: l’intégration continue avec Jenkins (Hudson)


Ivan Torres Fally

Ivan Torres Fally

Ce jeudi 2 février 2012 à 19h se déroulera la deuxième séance bruxelloises des Jeudis du Libre de Belgique.

 

Logo Jenkins

La participation sera gratuite et la séance sera suivie d’un restau dans le quartier (merci de préciser si vous restez manger lors de l’inscription) si affinités.

Si vous êtes intéressé(e) par ce cycle mensuel, n’hésitez pas à consulter l’agenda et à vous inscrire sur la liste de diffusion afin de recevoir systématiquement les annonces, ou à nous contacter à l’adresse jeudisdulibre@loligrub.be

Pour rappel, les Jeudis du Libre se veulent des rencontres autour de thématiques des Logiciels Libres. Les rencontres bruxelloises se déroulent chaque premier jeudi du mois, et sont organisées avec le concours de l’A.S.B.L. LoLiGrUB !

Description

Jenkins (Hudson) est un outil d’intégration continue permettant entre autres d’améliorer la qualité d’un logiciel en accélérant et en automatisant aussi bien les processus de contrôle du code que le déploiement dans les environnements de test, de recette et pourquoi pas de production.

La présentation sera l’occasion de proposer une interprétation des concepts de base de l’intégration continue mais surtout un retour d’expérience sur son utilisation dans un cadre professionnel avec comme cas d’utilisation :

  • le contrôle de qualité du développement d’un S.I. en Java
  • l’automatisation du packaging d’une application smartphone multi-plateforme
  • la présentation de quelques plug-ins intéressants
  • l’intégration avec des outils familiers tels que Maven, Ant ainsi que des scripts Bash

L’objectif de la présentation sera dans un premier temps de vous familiariser avec les concepts et les idées derrière l’intégration continue et ensuite de vous donner un feedback permettant de vous faire un avis objectif sur l’intérêt de Jenkins (Hudson).

Les démonstrations porteront donc essentiellement sur des situations réelles bien précises en entreprise mais tenteront d’aller plus loin dans les limites des connaissances du conférencier.

 

Lieu

BetaGroup Coworking Brussels

BetaGroup Coworking Brussels

ICAB Business & Technology Incubator

ICAB Business & Technology Incubator

Betagroup Coworking Brussels
ICAB Business & Technology Incubator
Witte Patersstraat 4 rue de Pères Blancs1040 Brussel-Bruxelles (Etterbeek)
Arrêt Arsenal Tram 7, 25; Bus 34.

L’animateur conférencier

Ivan Torres Fally travaille dans une société de services financiers en tant que développeur.

Sortie de l’éditeur LaTeX TeXmaker, version 3.2.2

Logo LaTeXLaTeX est un système de composition de documents présentant de nombreux avantages : très haute qualité, libre, gratuit et multiplateforme.

A l’opposé des logiciels de traitement de texte populaires fonctionnant sur le principe wysiwyg, LaTeX se base sur une séparation du fond et de la forme, de sorte que le rédacteur se focalise sur la structure logique de son document, son contenu, tandis que la mise en page du document se fait lors d’une étape de compilation.  LaTeX est particulièrement utilisé dans les domaines techniques et scientifiques.

Logo TexmakerDes logiciels d’édition spécifiques ont été conçus pour faciliter le cycle d’écriture et de vérification du document final. Texmaker est un d’entre eux, libre, gratuit et multiplateforme (Windows, Mac OS X, Linux). En moins d’un mois, une nouvelle version et deux évolutions et correctifs sont parus, aboutissant à la version 3.2.2 du 12 janvier.

En quelques années seulement, Texmaker est devenu un des éditeurs LaTeX les plus réputés, avec bon nombre de fonctionnalités : éditeur Unicode, correcteur orthographique, repliement du code, autocomplétion, navigateur, mode de document maître-esclaves, visualisateur pdf intégré, compilation en un clic, symboles mathématiques, assistant, aide, gestion des erreurs, sélection par bloc, recherche de texte,…

LaTeX requiert des efforts pour son apprentissage, mais à la clé, on a la possibilité de réaliser des documents d’une qualité typographique irréprochable. Pour un aperçu des possibilités, je vous recommande d’examiner le manuel des packages TikZ et PGF, écrit bien entendu exclusivement en LaTeX !

Références :

English-language Wikipedia closed for one day !

États-Unis : Wikipedia ferme son site ce mercredi 18 janvier 2012 à 05:00 UTC pour protester contre les projets de loi SOPA/PIPA de la chambre des représentants et du sénat américain.

Blackout de Wikipedia pour protester contre les projets SOPA/PIPA, 20120118C’est une décision sans précédent dans l’histoire de Wikipedia, prise par l’ensemble de la communauté.  Jimmy Wales, fondateur de Wikipedia explique ce geste par la nécessité de réagir face aux dangers qui menacent la liberté d’expression aux états-unis et ailleurs dans le monde et qui engendrerait un précédent effrayant de censure sur Internet pour le monde entier. Notons que via leurs logos affichés sur la page, Facebook, Google et Twitter s’associent clairement à cette action !

Pour en savoir plus, Wikipedia renvoie ses internautes vers la page (en anglais) http://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:SOPA_initiative/Learn_more

Les versions de wikipedia dans d’autres langues (dont le français) ne sont pas impactées et resteront opérationnelles, même si l’ensemble de la communauté des wikipédiens se sent concerné.

Les deux textes législatifs visés par Wikipedia mais aussi par d’autres acteurs importants du web sont, d’une part la proposition SOPA « Stop Online Piracy Act » déposée à la Chambre des représentants et, d’autre part, le PIPA « Protect IP Act » examiné au Sénat américain.

Références :