Author Archives: linusable

Atelier LoLiGrUB samedi 17 janvier : Montez d’un niveau avec Sweethome3D

Sweethome3DNotre premier atelier mensuel de 2015 aura lieu ce samedi 17 janvier !

Chacun d’entre nous, pour lui-même ou ses proches, est amené un jour à projeter des travaux de rénovation ou de construction.

Très vite, on cherche alors à visualiser différentes possibilités d’aménagements, à en discuter autour de soi et ensuite à communiquer avec des professionnels.

Sweethome3d (SH3D) répond à ces besoins ! Lors de l’atelier, vous apprendrez comment ce logiciel libre peut vous aider au tracé d’un plan en 2 dimensions et aboutir facilement à sa visualisation en 3D, en images et même en vidéo.

Bien entendu, l’atelier traitera comme toujours les aides, questions et réponses pour des installations et configurations de GNU/Linux et de logiciels libres.

Comme d’habitude, l’atelier débutera à 15h dans les locaux du CAJ-MIR. L’adresse : 8 rue Bonaventure à 7300 Boussu.

Venez nombreux. Bonne ambiance assurée !

Jeudis du Libre le 15 janvier à Mons – DocBook: rédigez comme un pro !

Philippe WambekeCe jeudi 15 janvier 2015 à 19h se déroulera la 35ème séance montoise des Jeudis du Libre de Belgique.

Le sujet de cette séance :
DocBook: rédigez comme un pro !
Thématique : Documentation
Public : Tout public
L’animateur conférencier : Philippe Wambeke (LoLiGrUB)
Lieu de cette séance : Université de Mons, Campus Plaine de Nimy, avenue Maistriau, Grands Amphithéâtres, Auditoire Curie (cf. ce plan sur le site de l’UMONS, ou la carte OSM).

La participation sera gratuite et ne nécessitera que votre inscription nominative, de préférence préalable, ou à l’entrée de la séance. Merci d’indiquer votre intention en vous inscrivant via la page http://jeudisdulibre.fikket.com/. La séance sera suivie d’un verre de l’amitié.

Les Jeudis du Libre à Mons bénéficient aussi du soutien de nos partenaires : CETIC, Normation, OpenSides, MeaWeb, NextLab, Phonoid et Creative Monkeys.

Si vous êtes intéressé(e) par ce cycle mensuel, n’hésitez pas à consulter l’agenda et à vous inscrire sur la liste de diffusion afin de recevoir systématiquement les annonces.

Pour rappel, les Jeudis du Libre se veulent des espaces d’échanges autour de thématiques des Logiciels Libres. Les rencontres montoises se déroulent chaque troisième jeudi du mois, et sont organisées dans des locaux et en collaboration avec des Hautes Écoles et Facultés Universitaires montoises impliquées dans les formations d’informaticiens (UMONS, HEH et Condorcet), et avec le concours de l’A.S.B.L. LoLiGrUB, active dans la promotion des logiciels libres.

Description : Tout le monde a déjà dû écrire un document au moins une fois dans sa vie: travail de fin d’études, mémoires, recueil de cuisine, biographie, documentation technique ou fonctionnelle, … La rédaction de documentation est souvent synonyme de tâche répétitive, ingrate et chronophage, où on se perd très rapidement dans des détails qui n’ont rien à voir avec le contenu du document, comme la mise en forme par exemple. Dès lors, on se prend à rêver d’une solution libre qui permettrait de rédiger facilement sans se préoccuper de la mise en forme. Qui permettrait de changer de support en 1 clic, le tout en garantissant la pérennité du document. Et bien grâce à DocBook, ce rêve est devenu réalité !

Lors de cette conférence, les différents points suivants seront abordés :

  • (Dé-)Montrer par quelques exemples toute l’absurdité des outils “wysiwyg”
  • Parler brièvement des solutions LaTex et markdow
  • Présenter DocBook : son origine et sa gouvernance, un exemple simple, les outils en jeux, les formats de sortie, les balises classiques (chapitre, section, paragraphe, tableau, exemple, liste (non) ordonnée, …), la personnalisation et le paramétrage.
  • En faire une démonstration via un document utilisé en milieu professionnel

En résumé, DocBook est un langage de balisage xml pour décrire la structure d’un document sur base sémantique. Aucun élément de mise en forme n’existe, le document peut être généré dans différents formats (html, pdf,…) et toujours avec une mise en page impeccable adaptée au support.

Read more »

Le Noël de LoLiGrUB : un nouveau serveur !

(edit) Notre serveur actuel étant parfois un peu surchargé, car limité en cpu et mémoire vive, notre ASBL va profiter a profité de cette période traditionnellement calme pour migrer vers un serveur plus performant !

Par conséquent, les posts, commentaires, inscriptions,… des 4 prochains jours sont déconseillés, car ils pourraient bien ne pas être pris en compte lors du transfert ! Autant le savoir…

Ce nouveau serveur semble réinstallé correctement. Si cependant vous rencontrez un problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir.

Bon Noël à tous !

Bonne fin d’année !

Linux éducatif et pour les enfants, le serious game version libre

Logo DoudouLinux

Logo de DoudouLinux, l'ordi qu'ils préfèrent !

A l’heure où un medium de grande diffusion belge, la RTBF, consacre une séquence de son JT au phénomène du serious game en accordant une large tribune à des sociétés certes créatives, mais dont le fonctionnement est basé sur la production et la commercialisation de logiciels propriétaires, il est bon de rappeler que le monde du libre s’est depuis longtemps investi dans la diffusion de logiciels éducatifs et ludiques. Citons le système d’exploitation Doudoulinux Gondwana qui est disponible depuis la mi-juin, concrétisation d’un projet de création d’une distribution Linux conçue pour les enfants afin de leur rendre l’utilisation de l’ordinateur la plus simple et la plus agréable possible, dès l’age de 2 ans !

EdubuntuMentionnons aussi Edubuntu (aussi appelé Édition Éducation d’Ubuntu), qui est une autre distribution Linux libre et gratuite, composée de nombreux logiciels libres destinés à l’éducation. C’est une variante officielle d’Ubuntu, conçue spécialement pour les écoles et l’enseignement. Edubuntu contient des applications utiles pour les classes dans les écoles primaires et secondaires, voire des niveaux supérieurs d’éducation. Edubuntu offre des solutions libres et complètement gratuites, et est soutenu par la communauté Ubuntu.

Alors, en cette période de vacances scolaires, durant laquelle vous cherchez à occuper au mieux vos enfants, pourquoi ne pas consacrer un peu de temps pour télécharger et graver un CD d’une de ces distributions libres, et qui plus est gratuites !

Références :

Sortie de la distribution PCLinuxOS KDE 2011.6

La version KDE 2011.6 32 bits (compatible 64 bits) de PCLinuxOS est disponible en téléchargement depuis quelques jours. La version 64 bits le sera d’ici quelques semaines.

Après une installation sur base du live-CD, la distribution se met à jour régulièrement suivant le principe d’une “Rolling Release”. Relativement récente (2003), fork de Mandrake (devenu ensuite Mandriva), et utilisant les paquets RPM, la dernière version de PCLinuxOS se caractérise par les quelques nouveautés essentielles suivantes :

  • Version du noyau : 2.6.38.8
  • Plus grande vitesse, meilleur rendu et 3D par des mises à jour de Xorg (1.10.2), Mesa (7.10.3), libdrm (2.4.26)
  • Compatibilité matérielle améliorée
  • Gcc 4.5.2 et glibc 2.10.1
  • RPM 4.8.1, apt-get et synaptic mis à jour
  • Amélioration visuelle des thèmes
  • Mylivecd, l’outil de remastérisation, a été mis à jour
  • Dernières versions de logiciels : KDE 4.6.4, Firefox 5.0, Thunderbird 3.1.11,…

Références :

 

Cinquantième numéro du magazine Full Circle !

Full Circle MagazineLe magazine libre sur le système d’exploitation libre Ubuntu vient d’atteindre la demi-centaine de numéros publiés !

Full Circle Magazine est un mensuel indépendant de la société Canonical Ltd., sous licence libre (CC-BY-SA 3.0 Unported), au format électronique Pdf, et consacré à la famille des systèmes d’exploitation Ubuntu (Ubuntu, Kubuntu, Xubuntu, Mythbuntu, Edubuntu,…) qui figurent parmi les distributions Linux les plus populaires. Chaque mois depuis un peu plus de 4 ans, Full Circle présente de nombreux articles utiles, formatifs ou liés à l’actualité du Libre, version Ubuntu !  En particulier, la couverture du numéro 50 met à l’honneur la reconnaissance faciale, qui fait l’objet d’un article de revue complet, mais comme à chaque sortie, le menu est copieux, et on trouve cette fois tout ceci :

  • La rubrique “Command and Conquer” consacrée à LaTeX
  • Les How-Tos :
    • Programmer en Python – Partie 24
    • LibreOffice – Partie 5
    • Ubuntu Développement – Partie 2
    • Utilisation de KDE (version 4.6)
  • Linux Lab : Gnome Shell vs Unity
  • Revue : Reconnaissance faciale PAM
  • Top 5 : Installateurs USB
  • Réflexion : Faut-il garder Ubuntu c’est calendrier actuel, ou passer à une version “rolling release”
  • Plus : Jeux Ubuntu, questions-réponses, courrier des lecteurs, Linux news,…!

Pour ceux qui découvrent ce magazine, vous aurez bien sûr la possibilité de consulter tous les numéros antérieurs, avec de nombreuses traductions, ainsi que des suppléments (podcasts, numéros spéciaux,…) !

Références :

Sabayon Linux 6 est disponible dès maintenant

Sabayon Linux 6 disponible !La sortie de la dernière version de la distribution Sabayon Linux vient d’être annoncée ce jeudi 23 juin !  Contrairement à sa distribution mère Gentoo conçue pour être compilée à partir des sources,  Sabayon s’installe à partir de paquets pré-compilés. C’est aussi une des distributions réputées fonctionnant sur le principe de “rolling release”, assurant une mise à jour continue, la notion de version se limitant au media d’installation.

A l’écoute de sa communauté, Sabayon a préféré retarder l’incorporation de Gnome 3, et prévoit de fonctionner avec Gnome 2.32.2  et/ou KDE 4.6.4. Le noyau Linux est la version 2.6.39.1.  Certaines nouveautés sont cependant bien présentes, telle que le système de fichier Btrfs, libreoffice 3.3.3,…

Références :

Nouvelle version de Scientific Linux

Logo Scientific LinuxLa version 5.6 de la distribution Linux “Scientific Linux” vient d’être publiée sur le site http://www.scientificlinux.org/ ce 21 juin 2011 !

Produite par le Fermi National Accelerator Laboratory (FermiLab) et le C.E.R.N. (Centre Européen de Recherche Nucléaire), il s’agit d’une version libre du système d’exploitation produit par R.H.E.L. (Red Hat Enterprise Linux), complétée par des programme utiles aux scientifiques.

AVM enfreint la licence du noyau Linux

Le noyau Linux au centre d’une bataille pour le contrôle des périphériques embarqués

Logo Free Software Foundation EuropeArticle publié initialement par la Free Software Foundation Europe

Berlin, le 20 juin – Demain, mardi 21 juin, aura lieu au Tribunal de Grande Instance de Berlin une audience judiciaire aux conséquences potentiellement énormes sur la façon dont les logiciels sont développés et distribués. Les parties impliquées dans cette affaire sont AVM Computersysteme Vertriebs GmbH (AVM), fabricant et distributeur de routeurs ADSL, et Cybits AG (Cybits), qui produit des logiciels de filtrage web pour les enfants. Ces deux entreprises utilisent le noyau Linux, qui est distribué sous les termes de la GNU General Public License (GNU GPL) version 2, une licence logicielle libre qui permet à tout le monde d’utiliser, étudier, partager et améliorer les logiciels l’utilisant.

Cette affaire a été portée en justice par AVM dans le but d’empêcher Cybits de modifier toute partie du firmware utilisé dans les routeurs d’AVM, y compris le noyau Linux. La Free Software Foundation Europe (FSFE) et gpl-violations.org considèrent les actions d’AVM comme une vaste attaque contre les principes du Logiciel Libre, et donc contre les milliers de particuliers et d’entreprises qui développent, améliorent et distribuent des Logiciels Libres.

« J’ai décidé de placer mes contributions au noyau Linux sous la licence GNU GPL, afin que d’autres puissent en bénéficier. Je suis heureux que des sociétés gagnent beaucoup d’argent avec des logiciels écrits par moi et des milliers d’autres personnes. Mais en retour, quand elles distribuent notre logiciel, je veux qu’elles donnent aux autres les mêmes droits que ceux que je leur ai accordés », a déclaré Harald Welte, fondateur de gpl-violations.org et détenteur des droits d’auteurs sur plusieurs parties du noyau Linux.

C’est pourtant exactement ce qu’AVM a essayé d’éviter en déposant en 2010 deux recours en justice contre Cybits. AVM a affirmé que quand leurs clients installent le logiciel de filtrage de Cybits sur leurs routeurs AVM, ce logiciel modifie le firmware du routeur et par conséquent enfreint le droit d’auteur d’AVM. Selon AVM, même changer les composants du noyau Linux du firmware n’est pas autorisé. En Septembre 2010, la Cour d’appel de Berlin a rejeté cet argument dans sa décision sur la demande d’une injonction préliminaire, après que M. Welte est intervenu dans l’affaire. Maintenant, le Tribunal de Grande Instance de Berlin devra à nouveau se prononcer sur cette question, cette fois dans la procédure principale.

« Cette affaire peut avoir de lourdes conséquences sur l’avenir du Logiciel Libre et de la GNU GPL. La GNU GPL est une licence légale fixée par les auteurs originaux du logiciel. Ses termes ne sont pas facultatifs », a déclaré Till Jaeger de JBB Rechtsanwälte qui représente M. Welte dans cette affaire.

Si AVM réussit à interdire à des tiers d’exercer les libertés explicitement accordés par les termes de la GNU General Public License, il s’agira d’une atteinte directe aux droits légaux des auteurs originaux de ces programmes, qui ont décidé que la liberté logicielle et la coopération sont plus importantes que de toucher des frais de licence. Par ailleurs, il y aura aussi d’importantes conséquences économiques et commerciales. Premièrement, ceci permettra aux fabricants d’appareils d’opposer un veto à l’utilisation de logiciels tiers sur leurs produits, d’où des produits moins bons et des utilisateurs forcés à acheter les futurs produits de ce fournisseur en particulier. Deuxièmement, ceci donnera aux sociétés comme AVM un avantage injuste sur leurs concurrents qui respectent les licences des Logiciels Libres qu’ils utilisent. Troisièmement, ceci menacera le modèle de développement logiciel coopératif qui est utilisé avec succès par de nombreuses sociétés dans le monde entier depuis trois décennies.

« Ironiquement, en empêchant d’autres de bénéficier des droits accordés par la licence GNU GPL, AVM est lui-même en violation des termes de la licence. Par conséquent, ils n’ont pas le droit de distribuer le logiciel », explique Till Jaeger.

La FSFE et gpl-violations.org encouragent l’utilisation des Logiciels Libres par les entreprises et les développeurs en rendant le respect des licences aussi facile que possible. En règle générale, il est beaucoup plus facile de respecter les licences de Logiciels Libres que les CLUFs (Contrats de Licence Utilisateur Final) et autres accords de licence de logiciels non-libres. La plupart du temps il suffit d’ajouter une copie du texte de la licence GNU GPL à la documentation, et de permettre l’accès au code source (voir les conseils de respect de licence de la FSFE).

Copyright © 2001-2011 Free Software Foundation Europe. Contactez-nous.
La reproduction exacte et la distribution intégrale de cet article est permise sur tout support, pourvu que cette notice soit préservée.

Sortie de la version 1.7 et nouveau site de OpenMeetings

Logo OpenMeetingsLe développeur Sebastian Wagner vient d’annoncer la version 1.7 et le nouveau site web officiel de OpenMeetings, la référence pour ceux qui débutent avec OpenMeetings.

OpenMeetings est un logiciel libre de Web Conferencing basé sur l’utilisation d’un navigateur, et qui vous permet de mettre en place rapidement une conférence sur le Web. Vous pouvez utiliser votre micro ou une webcam, partager des documents sur un tableau blanc, partager votre écran ou enregistrer des réunions. OpenMeetings est disponible en tant que service hébergé ou vous pouvez l’installer sur votre serveur sans limitation dans l’usage ou le nombre d’utilisateurs.

La nouvelle version 1.7 comprend quelques nouvelles fonctionnalités majeures:

  • Multi-tableau blanc, vous pouvez ajouter des nouvelles instances de tableau blanc, chacun avec une gamme complète d’outils et de documents à l’intérieur.
  • Explorateur de fichier, glisser-déposer pour la gestion des fichiers, possibilité de créer une arborescence de documents avec des dossiers.
  • Disques privés et publics dans l’explorateur de fichier. Le disque privé contient toujours les mêmes fichiers, seulement visibles pour un utilisateur connecté. Le lecteur public est lié à l’ensemble de la salle de conférence. Tous les utilisateurs y ont accès.
  • Enregistrement des tableaux blancs. Vous pouvez enregistrer chaque instance de tableau blanc comme un fichier.
  • Nouveau niveau d’utilisateur: SOAP / web-service seulement, créé pour des raisons de sécurité.
  • Section MyRooms. Chaque utilisateur dispose désormais par défaut de 2 chambres personnels qui lui sont toujours accessibles exclusivement. Il y a des boutons pour entrer dans ces salles à partir du tableau de bord.
  • VoIP-intégration, grâce à un partenariat.

Références :